La dignité humaine selon Frédéric Ozanam

Thème du mois de Janvier : « L’esclave et un homme libre » 

« C’est que l’esclave n’était pas capable de la liberté ; avant d’en faire un homme libre, il fallait en faire un homme, reconstituer en lui la personne, retrouver la conscience étouffée, et le relever à ses propres yeux. C’est par là, en effet, que le Christ avait commencé en prenant la forme d’un esclave et en mourant sur la croix. Tout homme, à son exemple, par cela qu’il devenait chrétien, devenait esclave volontaire. » p. 89

« Le corollaire de l’affranchissement de l’esclave, c’est l’affirmation de la dignité du libre travail. Ozanam montre comment le christianisme réhabilite et honore le travail. (…) Le christianisme purifie les corporations en les orientant vers l’art, la poésie, le beau, le grand. Elles seront les prémices des communes. » p. 90 – 91

 

« Frédéric Ozanam, l’homme d’une promesse » Mgr Renauld de Dinechin, Charles Mercier, Luc Dubrulle, éditions desclée de brouver, 2010